Oulimots 2022S30 : une contrainte à contre courant

Mots contraints : Destin, été, illimité, dessous, chaleur, jardin, dépendance, contre-courant, convoquer

Les oulimots de Patrice Saucier :

Te contempler va à contre-courant du serment que j’ai prononcé à l’église il y a quelques années, en pensant l’anneau au doigt de ma femme. Or, c’est soudainement plus fort que moi. 

Quelle idée aussi de se promener en dessous très léger dans le jardin! Chacun a sa manière de combattre la chaleur de cet été interminable. Or, désormais, voilà que je suffoque davantage que les autres à cause de tes formes étonnantes comme une surprise, toi qui as l’habitude d’embrasser la pudeur et la retenue chaque fois que nous sommes ensemble entre amis. Mes désirs naissants veulent nous convoquer, toi et moi, un peu plus loin, dans les plantations de lavande tout là-bas. Le destin veut que j’ignore cet appel et que je garde ancrée en moi cette nouvelle dépendance à ta beauté en me branlant discrètement à la maison, m’évitant un calvaire illimité car ma femme peut s’apercevoir de tout… 

****

Les oulimots de Caroline/Petiteplage66 :

Elle avait toujours des idées à contre-courant et cela avait toujours été la source de son succès et de la confiance illimitée qu’on lui accordait. Mais son patron venait de la convoquer pour discuter de son dernier projet. La chaleur de sa voix ne laissait présager rien de bon. Surtout parce qu’il avait mentionné de la retrouver à la Dépendance, côté jardin. Elle en était sens dessus-dessous. Que lui réservait le destin ?

Le blog de Petiteplage66 

****

Les oulimots de Dick :

Le destin s’est montré facétieux avec moi cet été. J’étais persuadée du pouvoir quasiment illimité que je pouvais sur la population de mes amants et quand j’ai débarqué uniquement vêtue de mes dessous puis que j’ai vu le regard de tous ces mâles en chaleur qui m’attendaient dans ce club dont j’ai fait mon jardin secret, j’en ai d’autant plus pris conscience. 

Ces coquins m’ont pourtant montré la dépendance que je pouvais envers leurs liqueurs les plus intimes. Figurez-vous que ces coquins, que j’avais convoqués pour les boire, sont allés à contre-courant de mes attentes en m’arrosant. C’était bien, c’est certain, mais j’ai dû ravaler ma frustration.

Le blog de Dick

****

Les oulimots de Gérald :

Mon plus grand bonheur, c’est quand je suis dans mon jardin. L’été, quand viennent les fortes chaleurs, je passe un temps illimité dans mon petit havre de paix. Je ne veux plus le quitter. Alors que  le monde court, s’agite, moi, je prends mon temps, je regarde mes roses une à une, je les admire, je regarde au-dessous chaque feuille pour voir s’il n’y a pas de vilaines petites bêtes. J’ai l’impression de vivre à contre-courant de cette vie à cent à l’heure. Je suis accro à mon jardin. Un peu comme si c’était une dépendance.

La seule, je dis bien la seule raison pour laquelle je suis prêt à le quitter, c’est quand je suis convoqué par ma Maîtresse. Je suis obligé d’y aller, c’est mon destin, et cette dépendance là est encore plus grande.

****

Les oulimots de Marie Bulsa :

J’ai transformé une dépendance en chambre d’hôte pour me sentir moins seule. Le tribunal m’a convoquée pour me laisser une dernière chance. Mon activité a soudainement démarré. Mon carnet s’est rempli de réservations pour l’été.  À croire que le destin me sourit. Mon 1er client arrive demain, alors aujourd’hui, je peux profiter de mon jardin. La chaleur est élevée et j’ai fini par retirer ma robe et rester en dessous de dentelle sur mon hamac. Je me suis endormie. 

J’ai rêvé que je naviguais sur une rivière à contre-courant et je suis tombée. J’ai crié de façon illimitée et un homme m’a tendu la main pour me sortir de l’eau. Il m’a allongée sur la berge. Je regardais mon sauveur avec passion avant de l’embrasser fougueusement. Il m’a caressé les cheveux en me souriant et m’a prise dans ses bras. Son parfum m’enivrait. J’étais bien jusqu’à ce que je me réveille. Je me souviens de son visage.

Ma journée est passée et ma nuit a été agitée. Le touriste est à présent à ma porte. Quelle n’est pas ma surprise en voyant le visage de l’homme. L’homme de mon rêve ! Comment est-ce possible ? Est-ce un présage ?

****

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s