Oulimots 2022S29

Mots contraints : Bord, plastique, carnivore, tournesol, marteau, nocturne, dépression, ritournelle, quitter

Les oulimots d’Elisa Stark :

Je veux quitter ce monde. Je me sens comme au bord d’un précipice. Cette ritournelle qui m’entraîne vers la dépression va me rendre marteau. Je me sens comme un tournesol en nocturne. La maladie est pire qu’une plante carnivore, elle me ronge. J’ai l’impression d’être en plastique et de fondre sous son emprise.

****

Les oulimots de Dick :

Il est d’une rare distraction et un peu fêlé sur les bords. Il ne manquerait plus qu’il soit sourd et j’aurais une parfaite réplique du professeur Tournesol, à la plastique près, la sienne étant nettement plus avantageuse que le personnage d’Hergé.

Bref, si je ne l’ai pas encore quitté, c’est grâce à son physique mais surtout à la façon qu’il a de s’en servir lors de nos activités nocturnes sans jamais que cela ne tourne à la ritournelle. Et c’est en bonne carnivore que je continue de me délecter de la moindre parcelle de sa chair.

Parce que, je dois vous avouer, un zozo pareil, il y a de quoi devenir marteau ou faire une dépression.

Le blog de Dick 

****

Les oulimots de Marie Bulsa :

J’ai fait ma sortie habituelle nocturne. J’ai besoin de réfléchir, car je suis au bord de la dépression. Je crois que je vais le quitter. J’ai regardé le soleil se coucher sur les tournesols et je suis rentrée. Tout allait bien jusqu’à hier soir. Il m’attendait à l’entrée du salon avec un air enragé. Je ne sais pas à quoi il pensait. Il m’a simplement dit «je la connais ta ritournelle » et est devenu soudainement muet. 

J’ai eu à peine le temps de remarquer la bâche en plastique qui tapissait le sol, qu’il me frappait à la tête avec une batte de baseball. Il m’a traînée jusqu’au garage bien décidé à me couper en morceaux pour donner à manger aux animaux de la forêt.

Mais il en a été autrement. Réveillée, j’ai saisi un marteau posé dans une caisse sur le sol et je l’ai frappé de toutes mes forces. Il s’est écroulé. Je n’étais pas en forme. Ma tête tournait, mais j’ai eu assez de force pour le tirer sur la bâche et le glisser dehors.

J’allais appeler la police le lendemain, mais son corps avait disparu. Il restait juste quelques morceaux que les carnivores n’avaient pas aimés.

****

Les oulimots de Patrice Saucier :

Elle doit quitter son amant dans quelques minutes. 

Sa dernière nuit a été fantastique avec lui, ritournelle bien connue et entonnée par son cœur fauve, dont la dépression et le désir d’en finir s’amenuisent chaque fois qu’elle pousse un dernier soupir de plaisir dans ses bras. 

Demain, il faut recommencer. Affronter ce monde carnivore qui la considère marteau chaque fois qu’elle se plaint. Pour éviter de vivre en équilibre au bord de la catastrophe, elle se promet une autre escapade en sa compagnie. Une autre virée nocturne. Avant, elle doit rentrer se doucher et se préparer pour sa journée.

Mais ce soir, pas de jouets en plastique ou en latex faisant suinter son sexe en pensant à son corps. Ce soir, elle sera sa rose, son bouquet de marguerites, son tournesol pendant qu’il pourlèche son sexe sur un lit confortable.

****

Les oulimots de Gérald :

Elle m’avait invité à un pique-nique nocturne. Je l’attendais au bord d’un champs de tournesols en chantonnant une petite ritournelle. Pique-nique plus que agréable. J’étais amoureux fou de cette fille, à m’en rendre marteau, et prêt à tout quitter pour ses beaux yeux bleus et sa chevelure blonde.

Aussi, quand elle m’a dit que ce repas champêtre serait sans viande, elle était tout, sauf carnivore, et qu’elle ne voulait pas entendre parler de verres, d’assiettes et de couverts en plastique. Ce plastique qui pour elle était la cause principale de la pollution des océans, j’ai bien entendu dit oui.

Seule ombre au tableau, la météo annonçait une dépression avec un risque de pluie pour la soirée. Il n’a pas plu. Je vous raconterai cette soirée dans un prochain oulimots.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s